Storytelling
Une histoire courte et percutante pour EXISTER sur internet

Storytelling :
définition


Le storytelling est une méthode de communication
fondée sur le fait de transmettre un message 

en racontant une histoire. Le terme est apparu aux 
 Etats-Unis dans les années soixante.
Il est couramment utilisé dans le monde 

de la communication sous forme
de mise en récit ou d'accroche narrative,

s'inspirant des contes et légendes.


 

Pourquoi utiliser le storytelling
pour communiquer ?


LA FORCE DE L'EXEMPLE

Développer une idée, exposer un concept, c'est toujours compliqué
quand c'est abstrait. Si vous inventez une histoire, cela va rendre 
concret votre propos. La force de l'exemple va rendre percutant votre message.


POUR
DISTRAIRE
LE LECTEUR 

Si le message est présenté sous forme de divertissement,
il sera tout de suite abordé positivement. Il donnera
envie d'en savoir plus :
objectif premier pour la diffusion d'un message. Et l'interlocuteur
sera avide de connaître la suite de l'intrigue. Vous aurez capté son attention. Restera de le captiver dans la durée pour qu'il puisse entendre le message essentiel de votre information !

POUR RENDRE
LE MESSAGE MÉMORISABLE

Demandez-vous quelle histoire vous vous souvenez
de votre enfance ?
Vous en avez beaucoup en tête. Et si vous creusiez bien,
d'autres vont revenir à votre mémoire. Pourquoi après tant d'années, le souvenir est toujours présent : parce qu'une histoire scénarisée
marque plus le cerveau
qu'une information lambda.

POUR CRÉER
UNE RELATION
DE COMPLICITÉ

Rentrer dans une histoire,
suivre un protagoniste c'est devenir acteur d'une intrigue, c'est vivre par procuration des émotions. Et donc c'est susciter du plaisir en partageant les mêmes émotions souvent communes;ce qui rend les histoires universelles parce qu'elles parlent à tout le monde. elles évoquent à chacun une part de son intimité. L'art est de créer cette complicité qui nait d'une belle histoire. 

Les 3 temps de la construction du storytelling 

storytelling
storytelling

L'introduction

Il s'agit de poser le cadre. Donner le contexte de l'histoire. Présenter le personnage et son environnement. C'est l'accroche de l'histoire. Il faut poser une interrogation et exposer une problématique.

Le déclencheur

Le déclencheur c'est l'amorce de l'histoire. Dans l'introduction on a posé une situation et un protagoniste. Ensuite il faut pour que démarre l'histoire, qu'une décision soit prise. un engagement, le début d'une action. L'élément déclencheur peut venir du protagoniste ou d'une situation extérieure.

La résolution

L'histoire se construit sur les actions que le protagoniste va engager pour atteindre un objectif.
Dans le cours du récit, le protagoniste va rencontrer des problématiques et des adversaires. C'est l'essence de l'histoire : comment va-t-il se confronter à ces écueils ? La fin de l'histoire est la résolution ou non des objectifs du protagoniste. Comment la situation du début s'est transformée. 


"Le secret d'un bon film est un début captivant, une fin percutante
et ne faites juste pas
de bétise au milieu"

Georges Lucas, réalisateur de "Stars Wars"

6 astuces de Storytelling


> Utiliser des mots classiques

Pour communiquer, il faut employer un langage que tout le monde comprend. Donc éviter tout jargon qui ne concerne qu'une catégorie de personnes. Pas de mot trop intelectuel, mais des mots courants du langage parlé.

> Parler au présent

Pour capter le lecteur, il faut lui parler au présent, comme si l'histoire venait d'arriver. Cela ancre le sujet et place le lecteur comme un réel acteur qui peut s'identifier avec le protagoniste et suivre toutes les péripéties de l'histoire. 

> Employer des mots sensoriels

Pour captiver son auditoire, il est intéressant d'utiliser des mots sensoriels qui évoquent des émotions et suscitent des souvenirs visuels. Le spectateur va plus facilement adhérer à l'histoire parce que les mots employés seront des portes ouvertes vers un monde déjà connu.

> Forcer le trait

Pour enrichir votre histoire il est souvent utile de faire appel à des contraires. Forcer le trait c'est rendre l'histoire plus marquante. Il suffit de caricaturer la situation pour qu'elle soit plus mémorisable. Un gros face à un petit évoque tout de suite quelque chose. L'emploi des contraires marque les esprits.

> Utiliser l'élipse

Si on raconte toutes les péripéties d'un récit, l'histoire risque d'être longue et ennuyeuse. Tout l'art du conteur est de choisir les moments forts. C'est pour cela qu'il est important de comprendre qu'il ne faut pas tout dire. Il faut hiérarchiser les moments et les actions. Ne garder ce qui est important pour l'avancée de l'histoire.

> Créer une révélation

Ce qui est intéressant dans toute histoire, c'est la transformation. On part souvent d'une problématique qui peu à peu grâce aux actions du protagoniste se transforme. C'est la transformation, qui séduit le lecteur et retient son attention.

"Le storytelling est la grammaire de la communication " Sébastien Durand

Découvrez le storytelling  à travers les contes pour enfants

Blanche Neige 

Cendrillon

Le petit Poucet

Pinocchio

Les 4 atouts
du storytelling 
pour la vidéo 

Une histoire courte

Le format court permet de capter l'attention de l'interlocuteur.
Savoir être concis et précis pour être percutant. Construire une histoire courte
pour captiver sans ennuyer, c'est l'objectif de toute vidéo courte.

Une histoire universelle

Utiliser l'histoire comme vecteur pour transmettre un message c'est choisir de capter l'attention de votre interlocuteur dans un mode qu'il connait bien et qu'il apprécie parce qu'il a été bercé toute son enfance de contes et légendes. Universelle parce qu'elle peut parler à tout le monde par les émotions qui la traversent. 

Une histoire intemporelle

L'idée est d'écrire une histoire intemporelle comme les contes et les fables qui peuvent se lire avec autant d'intérêt des siècles après leur publication. Pour ne pas dater une histoire il faut se fonder sur des caractères qui traversent les années. 

Une histoire dessinée

Un dessin se mémorise mieux qu'une photo. Il spécifie davantage une idée ou un concept. Il va s'adapter au script pour coller exactement au récit et traduire en images une intrigue. Ainsi il va s'adresser à deux zones du cerveau pour ancrer encore mieux le message dans la tête des spectateur.


Ces 4 facteurs marquent toutes les productions de Vidéo Tremplin.

L'expertise du récit
au service du storytelling

L'auteur a publié 4 livres de quatre genres différents.
Sa maitrise de l'élaboration d'un récit sera au service de votre histoire.

Storytelling :
Un histoire
au service de l'action


Le storytelling permet de donner du rythme à votre histoire. 
Il transforme un texte abstrait et inerte en une histoire vive et concrète.

C'est pour cela que dans un récit, il faut privilégier toute action
parce qu'elle est plus facilement assimilable et mémorisable.

Il est intéressant de privilégier dans un récit tout ce qui est anecdotique. 
Tout ce qui fait image dans nos esprits. 

Quand l'image est mouvement. Elle marque les esprits davantage. 
Elle ajoute au statique de l'image une dimension vivante : 

Une course poursuite est un exemple frappant. Le spectateur suit l'histoire
comme il suit les voitures. Le suspens est mis en mouvement.
L'attente de la suite prend un autre rythme et renforce la tension de l'intrigue.