Faire une vidéo PARIS pour communiquer 
Une histoire courte et percutante pour EXISTER sur le net

Pourquoi faire une vidéo PARIS

Faire une vidéo aujourd'hui, c'est donner à tout le monde. On prend son smartphone. On saisit un moment de vie dans la rue, dans notre quotidien. Et le phénomène opère. Un fichier peut être partagé, créer du buzz. Faire connaître une information. 

Les communicants ont compris que ce support dynamique et animé était un formidable moyen de communiquer. Aujourd'hui, la vidéo connaît une ampleur extraordinaire. Internet a démultiplié son impact. Les réseaux sociaux l'ont consacrée. Les posts les plus partagés sont des vidéos. 

pour faire une vidéo paris
pour faire une vidéo paris

5 raisons de faire une vidéo Paris


SUPPORT COURT

La durée moyenne
de visionnage de l'internaute est de 1 mn 30. Une vidéo courte facilite l'engagement du public et augmente son audience.

SUPPORT QUI SE PARTAGE
Ce support dynamique est facilement partagé avec sa communauté. Une vidéo crée une proximité avec son public qui a envie de le diffuser avec ses proches.

SUPPORT ANIMÉ
Le fait que ce support soit animé et dynamique attire un auditoire qui est fatigué de lire. Une vidéo courte ne demande pas d'effort de lecture. Au contraire elle distraie.

MESSAGE MÉMORISABLE
Une vidéo courte qui raconte une histoire accroche l'attention du public et marque les esprits. Les communicants l'ont bien compris en utilisant les techniques de Storytelling. 

SUPPORT PEU ONÉREUX
Créer une vidéo
ce n'est pas très compliqué. Le matériel léger des smartphones permet des coûts réduits
pour un résultat très professionnel.

Le matériel
pour faire une vidéo


  • TÉLÉPHONES PORTABLES
    Pour ne pas dépenser trop, vous pouvez utiliser votre smartphone. Les vidéos de  sont très bon marché et faciles à utiliser.
    L'image peut être parfois un peu tremblante, mais cela peut être corrigé avec des stabilisateurs.
    Le son
    est souvent d'une qualité pas très bonne. Vous pouvez ajouter un micro cravate avec branchement USB qui captera mieux le son. La caméra de votre téléphone portable reste une très bonne option si vous voulez une vidéo spontanée et vivante. 

  • APPAREILS PHOTO NUMÉRIQUES
    Les appareils photo numériques comportent le plus souvent des fonctionnalités vidéos. Mêmes certains appareils bon marché sont d'assez bonne qualité. Des appareils photo avec cartes SD sont disponibles partout et faciles à utiliser. Les appareils photos ne sont pas tous très bien dotés pour le son. Il faut parfois ajouter des micros pour préciser la prise de son. 
    Mais certaines gammes sophistiquées d'appareil photo boitier comme le CANON  LC 100 peuvent aisément concurrencer une caméra vidéo. 
  • CAMERA HD
    Les caméras HD se trouvent pour des prix compris entre quelques centaines et quelques milliers d'euros. Elles sont destinées pour des vidéos très professionnelles. Certains films d'Hollywood à petit budget ont été tournés avec une caméra HD basique. Vous pouvez en trouver dans n'importe quel magasin d'électronique ou vous pouvez en louer le temps d'un tournage. Elles présentent une technique plus complexe qui demandent des compétences sur la lumière et le son.
     

L'écriture
pour faire une vidéo

1. ECOUTER

La première phase, avant même l'écriture du script,
c'est la phase de l'entretien. Ecouter et identifier l'objectif de la
vidéo pour cerner le message à transmettre.
Cela va être la colonne vertébrale de la vidéo. 

2. RETRANSCRIRE

La seconde phase, c'est de rassembler les impressions 
que l'on a retenues de l'entretient. Qu'est-ce qui vous a marqué le plus ?

L'esprit fait naturellement une sélection. Laisser vous guider par cette sélection.
C'est ce que vous raconteriez à votre meilleur ami
s'il fallait faire un résumé court de la conversation. Notez les grandes idées. Puis reprenez vos notes et articulez un texte en privilégiant les trois grandes idées.  

3. SCÉNARISER

A ce stade, vous avez un texte. Il s'agit maintenant de le scénariser.
C'est à dire hiérarchiser les informations.
Réfléchissez comment les articuler pour garder toujours la surprise et l'étonnement : 
deux ingrédients essentiels pour créer une tension et susciter un suspens. 
Ne dites pas tout : juste ce qui est essentiel pour faire avancer l'histoire.
Gardez un certain mystère pour garder votre auditoire en haleine.   

Le montage
pour faire une vidéo 

Le montage c'est la troisième écriture du film. 
C'est l'assemblage des plans entre eux. 

Le monteur est un chef d'orchestre qui va harmoniser 
l'ensemble des plans pour faire une œuvre audiovisuelle.  

Le montage est une écriture. Sa grammaire est constituée
de différents types de plans. En voilà 8 :

PLAN Champ - Contre champ

Il s'agit de filmer d'un axe puis filmer dans l'axe contraire. Largement utiliser pour une conversation entre deux personnes. 

PLAN jumpcut

C'est une action  longue découpée en quelques plans courts. L'effet est de raconter une longue narration en peu de temps.

PLAN séquence

Un plan séquence c'est le fait que la scène est tournée en une seul prise. La caméra ne quitte pas l'objet du film. 

PLAN Timelaps

Le time laps est un plan tourné en accéléré. Cela donne un rythme. Peut être utilisé en forme d'élipse plutôt que de tourner de longues scènes où il ne se passe pas grand chose. 

PLAN temps élastique

Aussi appelé "Times streaching", ce plan alterne des scènes tournées en accéléré puis en ralenti. Cela donne un effet d'élasticité du temps. 

PLAN montage parrallèle

Ce sont deux scènes qui font sens par une mise en relation commune.
Cela permet de traduire l'étirement du temps.  

PLAN montage alterné

Dans la construction du montage, ce sont deux actions qui s'entremèlent pour finir en une action commune. Ce plan densifie le rythme de l'intrigue audiovisuelle.

PLAN Splitscreen

L'image est découpée en plusieurs écrans où chaque écran déroule un film interne. Cela permet d'animer et de rendre dynamique l'image. 

Astuces
pour le montage


Les raccords de plans

Les raccords se sont les liaisons entre les plans. Comment passer d'un plan à un autre tout en gardant une harmonie pour le regard du public ? Il y a des plans secs, c'est le fait de juxtaposer de plan sans liaison. Au contraire,  on peut utiliser des fondus enchaînés pour bien signifier le passage d'un plan à l'autre. Il existe toute une gamme de liaisons qui sont souvent proposés avec les logiciels de montage. Il est conseillé de ne pas trop multiplié les liaisons. la surabondance de liaisons peut nuire à une œuvre. 

Le son et les plans

Le son peut être dissocié de l'image. Et le montage peut se structurer en privilégiant la bande son. La ligne conductrice du montage devient la musique ou le dialogue. On entend une phrase dite sans voir le personnage qui l'a dit à l'écran. Mais le spectateur le comprend. 

Le trafic vidéo 

atteindra 84% des contenus sur Internet en 2020
(étude : Cisco, février 2019)
R
éalisez une vidéo courte
pour transmettre votre message 

6 étapes
pour faire une vidéo
Paris


faire une vidéo
faire une vidéo

1. Entretien - objectif et identification du message

L'entretien, c'est le tout début de la vidéo. On ne se lance pas dans une vidéo sans baliser sa réalisation. Il faut bien identifier l'objectif et définir le message que l'on souhaite transmettre. Il est bon de bien écouter le message de son interlocuteur et de bien de s'entendre sur l'objectif.  

2. Ecriture du script - Découpage

L'écriture du script ce sont les fondations de l'histoire d'où va découler le découpage des différentes scènes qui va induire un montage, un rythme, une tension narrative. Se passer de script c'est filmer sans structure et ennuyer le public. 

3. Réalisation des illustrations ou scènes à tourner

A la suite du découpage de l'histoire, on peut réaliser un story board qui va mettre en image les différentes séquences et définir les scènes à tourner ou à illustrer. Le temps de réalisation est le temps que l'on voit le plus car il nécessite beaucoup de monde acteurs et techniciens; dans le cas du motion design, seul le motion designer travaille en respectant le script. 

4. Montage - intégration textes et images 

C'est la phase où la vidéo commence à prendre vie. On a en effet assemblé des scènes. Il va falloir les harmoniser. Trouver un rythme, agencer des liaisons. C'est la troisième écriture. On a une matière première qui sont les rushs, il s'agit de les sélectionner et de les agencer. On ajoute ensuite les titres ou sous-titres en essayant de les intégrer le mieux possible pour ne pas casser l'harmonie d'un plan ou la structure d'une image.

5. Voix off - musique et illustration sonore

Quand la première phase de montage est réalisée, c'est à dire l'assemblage des images, On peut ajouter une bande son : voix off, musique, bruitage. L'art est d'insérer les éléments comme s'ils faisaient parti de l'œuvre à part entière sans que le public sente qu'ils sont en réalité dissociés.

6. Diffusion

Une fois la vidéo réalisée, il faut savoir où la diffuser et où la poster pour qu'elle soit visionnée dans les meilleurs conditions. Internet et les réseaux sociaux ont leurs règles. Il est bon de les connaître pour bien les utiliser. 

6 objectifs
pour faire une vidéo Paris

La vidéo est une écriture. Il faut s'en emparer pour communiquer car le langage est simple, perceptible et compréhensible par tout le monde. Si on sait utiliser ce format court et dynamique en scénarisant l'information de son message, on peut toucher un public important. Dans tous les domaines, la vidéo est un support de communication : pédagogie, entreprise, culture. Florilège des utilisation de la vidéo courte :

Il a multiplié par 3
ses objectifs grâce à une vidéo 

Olivier Le Gargean, entrepreneur

« Lorsque je décide de lancer un financement participatif pour mon tour du monde, je pense tout de suite à Pierre Hédrich, il écrit une histoire. Et bingo, ça me plaît, il fait les dessins et réalise la vidéo. En une semaine, la vidéo 
est vue plus de 2 000 fois, et le budget recherché a été triplé. »